Fermer le formulaire de connexion
Se connecter à la zone securisée
Identificateur:

Mot de passe:

250 compacteurs BOMAG sous surveillance

BOMAG France bénéficie d’une large expérience des grands chantiers ferroviaires et autoroutiers depuis plus de 20 ans : TGV Nord, TGV Méditerranée, LGV Rhin Rhône, TGV Est, divers chantiers autoroutiers (A89, A19, A28).


Cette expérience lui a permis d’être présent sur les deux lignes à grande vitesse (LGV) actuellement en cours de réalisation : la ligne Sud Europe Atlantique (SEA) entre Tours et Bordeaux (depuis Mars 2012), et la ligne Bretagne Pays de la Loire (BPL) entre Le Mans et Rennes (depuis Mars 2013). Ce sont des chantiers exceptionnels, sur lesquels plus de 1500 engins et près de 5000 personnes sont mobilisés.

Des chantiers exceptionnels : les chiffres clés

SEA
BPL
  • 340 kms et 17 raccordements
  • 117 communes, 6 départements
  • 400 ouvrages d’art dont 19 viaducs et
    7 tranchées couvertes
  • 1500 engins sur le tracé
  • 5000 personnes mobilisées
  • 182 kms et 32 raccordements
  • 7 lots sur le tracé
  • 27 millions de m³ à déplacer
  • Plus de 200 ouvrages d’art
  • Effectif constant sur le chantier : 2800 personnes
  • Fin des travaux prévue à l’automne 2016


Sur ces deux chantiers, BOMAG France a livré 75 compacteurs neufs BW 219 DH-4 (40 machines vendues à COSEA – groupement de Vinci Construction Terrassement, Razel-Bec et NGE – et 35 machines à ENCO (93), des rouleaux monobilles spécifiquement destinés aux travaux de terrassement et équipés dans une configuration adaptée aux grands chantiers.

En plus des 75 matériels neufs, ce ne sont pas moins de 175 compacteurs BOMAG qui sont en action sur les remblais des lignes ferroviaires. Sur la ligne LGV SEA, 80% des compacteurs sont des BOMAG.

L’organisation après-vente : la clé de la réussite

BOMAG France a donc déployé les moyens nécessaires pour assurer un service après-vente de qualité et de proximité auprès de ses clients, car les matériels sont très sollicités et tournent parfois jusqu’à 18 heures par jour. Il est absolument indispensable d’anticiper l’entretien de ces flottes.

Des contrats « full service » ont été conclus, avec VINCI mais également avec les loueurs (LOXAM), qui ne possèdent pas tous d’ateliers techniques sur place. Par ailleurs, des machines de prêt technique (plaques PQ4 et rouleaux VM5) sont prévues pour faire face à des pannes plus importantes qui ne pourraient pas être réparées rapidement sur place.

Tout le long du parcours de la LGV SEA, deux bases vie ont été installées : Angoulême et Poitiers, et BOMAG s’appuie aussi sur son atelier de Bordeaux. Trois techniciens interviennent quotidiennement au départ de ces bases qui comprennent : un bureau, un conteneur d’entretien, un fourgon de dépannage équipé de tout le matériel utile et des pièces détachées. Grâce à ce dispositif, ils sont totalement autonomes pour régler la quasi-totalité des problèmes. Un technicien est également affecté à temps plein sur le chantier BPL.

La majorité des interventions (60 %) concerne l’entretien classique des matériels et le remplacement des pièces d’usure. Les casses (collisions avec d’autres matériels présents sur le chantier par exemple) et autres pannes (électriques ou électroniques) représentent les 40% restants.

Ces chantiers ont généré respectivement 5000 heures d’intervention/an (SEA) et 1600 heures/an (BPL). Les travaux de terrassement se terminent en Mars 2015 sur les deux lignes (réalisation de la couche de forme).
 







© 1997 - 2017 BOMAG GmbH. Tous droits réservés.
Utilisation de cookies BOMAG utilise des cookies en vue d'organiser son site Web de manière optimale et de l'améliorer en permanence. En continuant votre navigation sur ce site Web, vous marquez votre accord avec l'utilisation de ces cookies.
Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans les remarques relatives aux cookies.